LA laurent labat graphic designer 13v

Berceuse Assassine

Récit en trois mouvements.

Travaux d’études dans le cadre de la formation FAI-AR (Formation Avancée et Itinérante dans les Arts de la Rue). Ce spectacle était le fruit d’une exploration durant ce temps de formation mais n’a pas vocation aujourd’hui à être poursuivi.

Adaptation libre de la trilogie Berceuse assassine de Philippe Tome et Ralph Meyer.
Amateur de bande dessinée, je découvre en Avril 2012 Berceuse assassine, une série créée par Philippe Tome au scénario et Ralph Mayer au dessin, parue en novembre 1997 aux éditions Dargaud. Chaque album présente le point de vue d’un personnage, ce qui permet de découvrir progressivement l’histoire.

Le Coeur de Telenko. Les Jambes de Martha. La Mémoire de Dillon.
Ce triptyque est original à plus d’un titre. Chaque album retrace le même récit à travers les yeux d’un protagoniste différent.

Le premier, c’est Joe, qui traine son mépris et son ras le bol dans les rues de New-York. Qu’est ce qui peut bien le motiver dans la vie ? Il n’a pas plus de respect pour les gens et les choses et il ne lui en reste plus pour lui-même. Il n’en peut plus de sa femme et voudrait tourner la page d’une façon ou d’une autre.

Le deuxième, c’est Martha. Elle au moins, elle sait pourquoi elle vit : c’est pour pourrir la vie de Joe qu’elle regrette amèrement d’avoir épousé. Dans ce deuxième volet de la série, on aborde la

 

même histoire mais du point de vue de Martha et d’un coup toutes nos convictions s’effondrent. Les personnages n’apparaissent plus sous le même angle. Les masques tombent et c’est tout le schéma du récit qui est à revoir…

La vraie surprise vient du troisième album... A écouter les lamentations de Martha et son mari, on en oubliait que lors de l’accident, il y avait eu une autre victime : une enfant. Dillon est l’indien dément qui chantait à l’arrière du taxi de Joe dans le premier tome. Sa vie a été ruinée par la mort de sa petite fille, Ecrasée par Joe des années auparavant. Depuis ce jour il est à la recherche des époux Telenko pour se venger. Et en renonçant in extremis à sa vengeance, c’est bien le troisième acteur de ce drame qui aura le dernier mot.

Chacun des points de vue – celui de Martha, de Joe puis de Dillon - se déroule parallèlement et alimente l’originalité de ce triptyque. Chaque récit expose les raisons d’une haine qui exhorte à l’assassinat. Enfin assemblés, ils forment un polar en forme de puzzle parfaitement ficelé. Cette complémentarité parfaite fait de cette oeuvre une aventure extraordinaire à lire, à parcourir.

element-71

Ce spectacle a vu le jour durant la formation FAI-AR. Une esquisse à été présentée en Mars 2013 à Marseille lors des panoramas des chantiers. Avec Caroline Lemignard, dans le rôle de Marta. Guillaume Grisel, dans le rôle de Joe. Robert Bob Seven Crows dans le rôle de Dillon. Création sonore, Guillaume Laidain. Création lumière, Maël Palu.
Vous pouvez découvrir des images et vidéos dans le blog : berceuse-assassine.tumblr.com
element-71