biographie

Comme point de départ de mon parcours d’artiste, j’aime évoquer le coin de table de la cuisine de la conteuse québécoise Claudette L’Heureux, artiste rock’n’roll qui a révélé en moi le désir de raconter des histoires.

En 2001, je fonde le collectif « passeurs de contes » au sein duquel je crée et anime des soirées conte à Bordeaux. Je forge mon répertoire personnel lors de ces rendez-vous réguliers et dans les nombreux évènements où le collectif est invité. Je deviens ainsi un conteur tout terrain.

En 2005, je remporte avec un extrait du spectacle Les dessous urbains, deux grands prix à la maison du conte de Chevilly-Larue, celui du jury et celui du public. J’élargis alors ma pratique au travail du clown, au slam, au mouvement, à la danse contemporaine et à la performance. Je prends part au « labo du silence » de Didier Kowarsky et pendant deux ans au « labo des conteurs » d’Abbi Patrix à la maison du conte, lieux d’expérimentations et de recherche autour de la parole animés par des conteurs de références. Parallèlement, j’approfondis mon approche des arts de la rue avec le Petit univers portatif (PUP) et Les contre visites de Jacques de Talmont, balade espiègle dans un lieu dévoilé par l’imaginaire. Je travaille avec plusieurs collectifs comme  Via la rue, Clown Sans Frontière ou Opéra Pagaï. En 2009, au cours du collectage de ma création « Ta bouche que j’aime tant embrasser, est-ce que tu peux la fermer ? » je fonde avec Thierry Lafollie, dessinateur-cartographe « l’Agence de Géographie Affective ».
En 2011, j’entre à la Fai Ar, formation d’état de 18 mois à la conception et réalisation  de projets en espace public. Je me forme aux arts numériques, développe un regard photographique et démarre un travail en mise en scène en rue.

En 2013, je démarre plusieurs aventures :
le développement de l’Agence de Géographie Affective, la création en espace public de Berceuse assassine, adaptation de la bande dessinée de Philippe Tome et Ralph Meyer et la mise en place d’un jumelage artistique entre Marseille et Téhéran.
element-71